Les Cahiers de Cooloriages de Soulcié – À propos

Les éditions Rouquemoute présentent Cooloriages, une série de cahiers de coloriages créés par le dessinateur Soulcié. L’idée est simple : proposer des dessins d’humour à colorier aux petits et aux grands enfants !

Et si… Le Père Noël était un extra-terrestre ? Les parents faisaient des colères ? Les dinosaures existaient toujours ? On avait des index énormes ? La lune était un fromage ? On mettait les méchants à la poubelle ? Autant de questions illustrées par Soulcié et posées dans ses Cooloriages où l’on parle davantage d’écologie, de parité ou de solidarité aux enfants que de camion, de dînette, de princesse ou de voitures rouges qui brûlent 20 litres aux 100 km.

 

Chaque numéro comprend 14 doubles-pages de coloriages cool à découvrir entre petits et grands enfants de 4 à 99 ans.

Sur le plan éditorial, ce projet répond à trois objectifs :

 

➡️  Ludique | le coloriage, ça divertit, ça détend… C’est tellement récréatif que même les adultes s’y (re)mettent ! Les Cooloriages s’adressent aussi bien aux petits qu’aux grands enfants.

➡️  Pédagogique | encourager des interactions adultes/enfants via la découverte de l’humour par le dessin : gags visuels et situations décalées/absurdes invitant au questionnement, etc.

➡️  Éducation aux médias | faire découvrir aux enfants un aperçu des codes de lecture et des mécanismes du dessin d’humour : premier/second degré, jeux titres/dessins, etc.

Précision de l’éditeur :

 

Afin de mettre le dessin d’humour à profit de ces objectifs, nous avons sollicité nos proches pour confronter l’idée du projet à leurs réactions, dans le but de l’enrichir et de le nourrir de ces échanges. Parmi eux, Hélène, professeur des écoles, retraitée de l’Éducation nationale et bénévole à l’association Lire et faire lire :

« Par leur originalité, les Cahiers de Cooloriages de Soulcié se démarquent des cahiers de coloriage traditionnels. Leur plus-value est d’associer l’activité de coloriage à celles de la lecture et de l’écriture grâce aux titres placés sur les pages qui font face aux dessins. Le fait qu’ils soient écrits en lettres creuses permet à l’enfant de colorier et de décorer les lettres, de la gauche vers la droite. L’intérêt pédagogique est réel car cela crée une approche attractive et ludique vers l’apprentissage de la lecture et l’écriture. La dimension humoristique des dessins permet également à l’enfant de développer son imaginaire et de s’ouvrir à une forme d’art qui peut être éloignée de son quotidien. Cela lui demande une capacité d’observation plus fine du dessin, d’abord dans sa globalité puis dans ses détails. Pour mieux s’en imprégner et l’apprécier, l’enfant va être amené à mener une réflexion et un échange avec son entourage. »

Au-delà de l’aspect purement récréatif du coloriage, si le potentiel de drôlerie des Cooloriages peut inviter des enfants à s’intéresser dès le plus jeune âge au dessin d’humour, le défi serait pour nous d’autant plus réussi.

 

Qui sait, parmi les enfants qui auront eu des Cooloriages entre leurs mains, peut-être que bon nombre d’entre eux seront les futurs lecteurs des magazines d’humour, des médias illustrés et des bandes dessinées de demain ?

Feuilletez les Cahiers de Cooloriages n°1, 2 et 3 ci-dessous !

À propos de l’auteur :

 

Thibaut Soulcié est né dans la bonne humeur en 1983. Dès l’âge de huit ans, il cesse de vendre de la luzerne et se tourne vers la création de bandes dessinées, puis de dessins de presse. Formé au graphisme à Olivier de Serres et à l’illustration aux Arts-Décos de Strasbourg, Thibaut Soulcié a entrepris de suivre la voie de Pétillon, Willem et Gary Larson. Après avoir recopié les dessins de Gotlib et Cabu, il sort plusieurs albums de BD : Marine à Babylone chez Drugstore/L’écho des Savanes, Banque de Putes chez 12 Bis, puis Jack et Barack et Le Seigneur des Gauchos. Il vit aujourd’hui à Bordeaux, partageant son temps entre albums (mais moins), presse (plus) et réaction indignée à l’actualité. Balloté entre les strips, la bande et le dessin de presse, Thibaut aspire à la sagesse et collabore, entre autres, à La Revue Dessinée, L’Équipe, Marianne, LeMonde.fr, Télérama.fr, Fakir.

Quelle forme avons-nous donné aux Cahiers de Cooloriages ?

 

Nous sommes partis de la contrainte de pouvoir proposer un prix de vente accessible tout en réfléchissant à un support qui reste pratique, adapté et de qualité. Fruit de nombreuses semaines d’échanges entre imprimeurs, auteur et éditeur, nous sommes arrivés à la conception de l’objet éditorial suivant : un format 16,8 x 23,6 cm muni d’une couverture semi-rigide (papier 240g + pelliculage), comprenant 32 pages internes (papier 150g) pour un total de 14 dessins à colorier par cahier et un prix de vente public de 6 €.

Les Cahiers de Cooloriages sont imprimés en France par Pollina à Luçon (Vendée, France) sur un site de production labellisé Imprim’Vert et certifié PEFC / FSC« Imprimer tout en préservant les générations futures, tel est notre engagement. »

53a67fb7de8a9740c9700fe450955af733333333333333333333333333